L’objectif principal de l’AJD est de promouvoir l’éducation, les soins, l’accompagnement du patient et de sa famille et la défense de leurs droits, dans toutes les régions du territoire national et œuvrer pour une égalité d’accès aux soins.

L’association, reconnue d’utilité publique, a assuré ses missions au fil des décennies en développant d’importants moyens : organisation de séjours de soin et d’éducation en environnement ludique et sportif, soutien à la recherche, participation à la formation des soignants, élaboration d’outils pédagogiques, édition de supports d’information.

L’AJD défend les droits et la dignité des patients et assure la promotion de leur autonomie vis-à-vis du traitement. Elle fonctionne dans le respect de valeurs partagées par les soignants et leur famille : aide, écoute, respect, solidarité président à toute démarche d’accompagnement et tout nouvel engagement.

Les objectifs statutaires

  • Aider les personnes qui ont un diabète ou les sujets à risque et leur famille à surveiller et à traiter leur maladie,
  • Parfaire leur éducation médicale,
  • Etre vigilant vis à vis de leurs besoins spécifiques,
  • Les aider dans leur orientation scolaire et professionnelle,
  • Etre leur intermédiaire auprès des organismes, publics et privés, afin qu’ils prennent ou qu’ils gardent leur place dans la société,
  • Assurer la formation et l’information du corps médical et paramédical

Les objectifs qui en découlent

Pour les enfants ayant un diabète et leur famille

  • Promouvoir le développement de l’éducation thérapeutique des jeunes et la recherche en éducation thérapeutique
  • Faciliter les soins et l’accompagnement du jeune dans sa vie quotidienne en tenant compte de l’environnement de l’enfant : famille, crèche, école, collège, lycée, vie sociale
  • Développer, au niveau national, une réflexion sur la transition vers les équipes soignantes d’adultes, en créant ou entretenant des échanges de qualité entre équipes de diabétologie pédiatrique et d’adultes, en maintenant des liens associatifs avec les jeunes adultes en proposant aux jeunes et aux soignants des modèles validés et un projet associatif les concernant
  • Faciliter l’intégration professionnelle du jeune
  • Mettre à la disposition des jeunes et de leurs familles des accès adaptés pour suivre l’évolution des connaissances et de la recherche
  • Favoriser l’implication des jeunes et de leurs familles dans toutes les missions de l’AJD

 En ce qui concerne les professionnels de santé

  • Contribuer à la formation continue des professionnels de santé et les soutenir dans la prise en charge du diabète de l’enfant: action de prévention directement utile pour l’enfant et sa famille
  • Soutenir et encourager les actions locorégionales dans le développement de l’éducation thérapeutique de proximité
  • Favoriser les échanges interprofessionnels et interrégionaux autour du diabète de l’enfant et de l’adolescent. Maintenir une veille nationale et internationale auprès des structures analogues de prise en charge des maladies chroniques
  • Favoriser la recherche sur le diabète de l’enfant dans ses expressions scientifiques, médicales, psychologiques, sociales et pédagogiques
  • Affirmer et défendre la spécificité du diabète de l’enfant et de l’adolescent parce que l’enfant et l’adolescent sont différents de l’adulte, au travers des relations avec les sociétés savantes nationales et internationales (Société Francophone du Diabète, Société Française d’Endocrinologie Diabétologie Pédiatrique, Société Française de Pédiatrie, Association Française pour le Développement de l’Education Thérapeutique, Société d’Education Thérapeutique Européenne, International Society for Pediatric and Adolescent Diabetes …. ), avec les autres associations (Fédération Française des Diabétiques, Union Sport et Diabète …) et lors des manifestations scientifiques (congrès, publications…)
  • Affirmer et défendre la spécificité du diabète de l’enfant et de l’adolescent et défendre leurs intérêts devant les instances politiques, administratives (Ministère, Haute Autorité de Santé, Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé, Agence Régionale de Santé … ) et financières, nationales et régionales.