Toutes les informations sur le coronavirus et le diabète – MAJ2

MAJ2 : Malgré de nombreuses incertitudes, les recommandations de pandémie de COVID-19 dans la plupart des pays incluent les personnes atteintes de diabète au sein de la population à risque. Cependant, il existe des rapports selon lesquels les enfants atteints de diabète n’ont pas présenté de schéma de maladie différent de celui des enfants/jeunes n’ayant pas de diabète. De plus, les enfants en général sont moins touchés que les adultes.

Ainsi, à ce jour et d’après nos contacts, aucun enfant ayant un diabète n’a été hospitalisé pour une forme compliquée à Coronavirus sur tout le territoire italien et suisse. Une enquête est en cours auprès des services de pédiatrie français pour avoir un état des lieux de la situation sur notre territoire.

Retrouvez un résumé des recommandations de l’ISPAD concernant COVID-19 chez les enfants atteints de diabète.


MAJ1 : Lors de son discours d’hier soir, le Président Emmanuel Macron a cité le diabète comme critère de fragilité quant à l’infection au coronavirus. L’AJD, associée à la Société Française de Diabétologie Pédiatrique (SFEDP), confirme nos communications précédentes, à savoir que, dans notre contexte pédiatrique, le diabète de type 1 n’engendre pas de vulnérabilité particulière. Les recommandations sont les mêmes que pour tous les jeunes et nous vous invitons à respecter au mieux les mesures de précautions proposées par le gouvernement pour la population générale.


Depuis plusieurs semaines, les médias annoncent un risque plus important concernant le coronavirus pour les personnes qui ont un diabète. Aucune distinction n’est faite entre le diabète de type 1 et le diabète de type 2.
Celui de votre enfant, le diabète de type 1, n’induit pas une vulnérabilité particulière. En cas d’infection, les conséquences sont les mêmes que pour un syndrome grippal à savoir un déséquilibre du diabète ce que confirme le Pr Robert Cohen, pédiatre infectiologue au centre hospitalier de Créteil dans l’émission La Maison des maternelles.
Il n’y a pas d’inquiétude à avoir vis-à-vis du jeune âge. Bien au contraire il semblerait que les enfants soient moins touchés contrairement aux personnes âgées ou fragiles qui sont, elles, plus à risques.
Par ailleurs, les médias se basent sur une étude menée par des chercheurs de l’University of Maryland School of Medicine (UMSOM) et de la Johns Hopkins University School of Medicine qui a été publié dans la revue Journal of Clinical Investigation Insight. Cet article en anglais concerne le lien et les facteurs aggravants concernant le coronavirus si on a un diabète. Celle-ci a été menée sur des souris avec un diabète de type 2 et qui sont majoritairement obèses. Il n’y a donc pas d’étude actuellement qui prouve qu’une personne DT1 soit plus vulnérable.
Pour vous protéger, nous vous invitons à suivre les recommandations gouvernementales à savoir principalement le lavage des mains régulier avec de l’eau et du savon ou un gel mains désinfectant.