L’hypoglycémie, c’est avoir une glycémie trop basse (moins de 0,60 g/l ou 3,3 mmol/l). Quand on est en hypoglycémie, on peut faire un malaise hypoglycémique. Le malaise, c’est un ou deux signes à la fois, souvent les mêmes chez une personne. L’important, c’est d’apprendre à les reconnaître…

Les signes du diabète

Signal d’alarme :

Le risque est de ne plus pouvoir avaler seul ou même avec l’aide de quelqu’un. On peut même perdre connaissance (coma hypoglycémique). Mais il n’y a pas de danger si on agit vite.

Que faire au moment d’une hypoglycémie ?

  1. Ne pas attendre, le malaise ne passe pas tout seul.
  2. Cesser toute activité : on s’assoit.
  3. Faire une glycémie, à condition de ne pas perdre de temps.
  4. Absorber ou faire absorber du sucre (environ un morceau de sucre pour 20 kg de poids) Le malaise passe habituellement en quelques minutes.
  5. Manger, prendre le repas, la collation ou un morceau de pain.

La mesure de la glycémie :

  • confirme l’hypoglycémie (même si elle est faite tout de suite après avoir pris le sucre) ;
  • apprend à reconnaître les signes de l’hypoglycémie, car tous les signes ne sont pas forcément dus à une hypoglycémie ;
  • permet de surveiller l’évolution dans les heures suivantes.

Le malaise ne semble pas grave, ou si la glycémie est basse (< 0,60g/l) sans signes

A l’heure d’une injection d’insuline

  • Prendre du sucre.
  • Attendre que le malaise passe.
  • Faire l’injection d’insuline.
  • Prendre le repas, comme d’habitude.

A l’heure d’une collation ou à un autre moment

  • Prendre du sucre.
  • Attendre que le malaise passe.
  • Prendre la collation habituelle, ou un morceau de pain.

Le malaise ne passe pas (après 10 minute) ou il passe mais recommence

C’est souvent après un exercice physique important, si on n’a pas mangé après l’injection ou en cas de vomissements. Il faut alors :

  • Refaire la glycémie
  • Redonner du sucre (un sucre pour 20 kg)
  • Le malaise doit passer, sinon redonner du sucre 10 minutes plus tard.
  • Puis manger.
  • Surveiller la glycémie environ une heure après avoir mangé.
  • Ne pas hésiter à demander conseil au médecin.

Si l’enfant vomit, il faut lui donner de l’eau sucrée par petites quantités répétées pour faire passer les vomissements.

Le malaise est grave (perte de conscience, convulsions).

  • Ne rien donner par la bouche (risque d’avaler de travers).
  • Sans attendre le médecin, une personne de l’entourage injecte par voie sous-cutanée ou intramusculaire une ampoule de Glucagon (½ ampoule pour les jeunes enfants). Le malaise doit disparaître en quelques minutes.
  • Faire alors absorber du sucre puis du pain.

Des vomissements sont possibles, il faut alors donner des boissons sucrées par petites quantités répétées. Si le glucagon est inactif au bout de 10 minutes

  • Faire une glycémie.
  • Appeler un médecin pour injecter du sérum glucosé à 30 % par voie intra-veineuse.
  • Ou appeler le 15.

Que faire après un malaise hypoglycémique ?

Le jour même

Il faut noter dans le carnet de traitement :

  1. Le malaise : L’heure, la glycémie, les signes de gravité et le traitement (sucre, pain, glucagon…)
  2. La cause du malaise : L’alimentation (collation oubliée, pas assez mangé, repars pris en retard…), une activité physique plus importante que d’habitude…

Le lendemain

Le lendemain, comment éviter que l’hypoglycémie se reproduise ?

Si la cause est évidente, on ne modifie pas la dose. S’il n’y a pas de cause, c’est la dose d’insuline qui est excessive. On diminue la dose de l’insuline qui est en cause.

De combien ?

Si la dose estOn diminue
Inférieure à 5 unités½ unité
Entre 5 et 15 unités1 unité
Supérieure à 15 unités2 unités

On diminue 2 fois plus après un malaise grave.

Que faire pour éviter les hypoglycémies de la nuit ?

  • S’assurer de la prise d’un dîner correct.
  • Diminuer la dose d’insuline du soir, s’il y a eu une activité physique en fin d’après-midi.
  • Vérifier la glycémie au coucher et adapter les doses d’insuline selon les recommandations de votre médecin.
  • Si la glycémie est inférieure à 1,2 g/l, prendre une collation et en l’absence d’explication, diminuer la dose d’insuline rapide le lendemain soir.

L’hypoglycémie : Quel sucre ? Combien ?

L’hypoglycémie est souvent suivie d’une hyperglycémie parce que l’on prend trop de sucre.

Le sucre

Le mieux est d’utiliser du sucre en morceau. C’est le meilleur moyen de doser la quantité de sucre absorbée (un morceau de sucre n°4 = 5 grammes).

Un sucre pour 20 kg corrige la plupart des hypoglycémies.

Un enfant dequi pèse environa besoin de
6 ans20 kg1 sucre
12 ans40 kg2 sucres
plus de 15 ans50-60 kg3 sucres

Le sucre est simple à absorber (on peut le mouiller légèrement). L’enfant doit toujours en avoir sur lui (en emballage individuel).

Les autres sucres ou autres produits sucrés

Si on doit utiliser un autre produit sucré, il faut connaître sa teneur en sucre pour éviter l’hyperglycémie.

Les produits déconseillés

Les fruits, jus de fruits frais, le chocolat et les biscuits sont moins efficaces.

Les produits à ne pas utiliser

Les boissons et produits light sont inefficaces.

Le glucagon

L’injection de glucagon

Le glucagon sert à faire monter la glycémie. L’injection de glucagon doit être faite en cas d’hypoglycémie grave (perte de conscience, convulsions, impossibilité de faire absorber du sucre par la bouche.) L’injection est faite par les parents ou une personne de l’entourage.

Il n’y a jamais de danger à faire une injection de glucagon et il n’est pas difficile de faire l’injection de glucagon, mais il est indispensable de s’exercer avec une infirmière.

Le glucagon est commercialisé sous le nom de Glucagen-Kit. Dans la boîte du kit, il y a un flacon contenant le glucagon en poudre (1 mg) et une seringue préremplie d’eau (1 ml).

La poudre est le produit actif, pour dissoudre la poudre, on utilise toute l’eau.

Il faut conserver le glucagon dans le bac à légumes, pas dans le congélateur. Vérifier régulièrement la date de péremption. Le glucagon peut être conservé pendant 18 mois à température ambiante (moins de 25°), ou jusqu’à la date de péremption au réfrigérateur. Penser à le récupérer à l’école, en fin d’année scolaire. Lorsque votre glucagon est périmé, ne le jetez pas, donnez-le à l’infirmière.

Comment faire l’injection de glucagon

Pour faire l’injection de glucagon, il faut :

  • Le kit glucagon.
  • Un coton alcoolisé.

Préparation

  1. Retirer la capsule orange du flacon de poudre.
  2. Enlever le capuchon de l’aiguille.
  3. Piquer l’aiguille de la seringue dans le bouchon du flacon de poudre.
  4. Injecter toute l’eau dans le flacon de glucagon.
  5. La poudre se dissout instantanément. Généralement, il n’est pas nécessaire d’agiter.
  6. Prélever la solution de glucagon avec la seringue. Pour les jeunes enfants de moins de 25 kg, ne prélever que la moitié de la solution.
  7. Chasser l’air de la seringue.

Après l’injection, donner du sucre dès que l’enfant peut avaler.